Les éditions Zulma, comme à la maison

Vendredi soir, invitée par l’équipe des éditions Zulma à partager une soirée entre blogueurs dans les locaux des éditions, j’arrive devant le 18 rue du Dragon dans le 6ème à Paris.

Je suis accueillie par Laure Leroy (co-fondatrice de la maison) et son équipe. Tout le monde est déjà pratiquement là, attablé autour d’une table basse, remplie de vin et de grignotages : la soirée s’annonce belle et pleine de surprises. Je reconnais quelques visages de mes amies blogueuses : Eva, Nicole, Lilia… Et Laure commence à nous raconter l’histoire de la maison Zulma, comment elle est née en 1991, comment elle choisit ses auteurs : souvent par recommandations et toujours par coup de coeur, comment elle avançait au feeling. Elle nous assure : « Je ne publie que ce que j’aime ! » …. un luxe sûrement dans le monde de l’édition d’aujourd’hui. Elle enchaîne sur comment elle a décidé de repartir de zéro en 2006 pour donner un nouveau souffle à la maison Zulma, c’est l’année où commence la collaboration avec David Pearson et donc l’année où les livres prennent leurs couvertures graphiques si identifiables. La ligne éditoriale semble guidée par les rencontres, les affinités, les géographies de la langue du monde que Laure chérit.

Comment fabrique-t-on un livre avec le coeur ?

Nous partageons du vin, nous partageons les coulisses de la maison aussi. Béatrice Pô nous révèle avec passion tout ce qui l’habite depuis ses années Zulma. Elle est passionnée et en devient passionnante ! Elle nous livre avec ardeur les secrets des couvertures, du choix des livres, des fabrications de boites, du grammage du papier, (un papier soigneusement choisi pour chaque livre), de la relation que la maison entretient avec ses imprimeurs. (une fidélité à toutes épreuves). Nous buvons ses paroles et nous laissons charmer par les anecdotes Zulma.

Et puis c’est le temps de la lecture. Deux auteurs haïtiens de la maison nous ont rejoint : Makenzy Orcel et James Noël. Cette lecture croisée où chacun lit des extraits du roman de l’autre est un pur moment de poésie, un régal de la langue, et les auteurs sont bons dans l’exercice. Ils habitent vraiment le texte. C’est sensible, c’est poignant, et drôle aussi…

Chez Zulma, c’est une histoire de rencontres : tout se joue dans les yeux, dans les mains : véhicules ancestraux de l’émotion.

Chez Zulma on s’y sent bien, rassuré : comme à la maison.  Chez Zulma, c’est la passion du métier qui se transmet par le partage, le coeur, l’envie. Une belle équipe qui porte des romans qui disent le monde avec poésie et sensibilité.

Merci à toute l’équipe des éditions Zulma pour cet accueil chaleureux et cette superbe soirée parfaitement orchestrée.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s